Un point fort important du Déjeuner de la liberté de la presse est la reconnaissance des caricaturistes du monde entier qui utilisent des images et des mots pour présenter un commentaire puissant des questions mondiales. Le Concours international de dessin éditorial reçoit des centaines de soumissions chaque année, souvent de pays où la liberté de la presse n’est pas une réalité, mais un rêve lointain.

Le thème du 24e Concours international de dessin éditorial est:

L’intelligence artificielle (IA): Oui ou non?

Certains croient que l’intelligence artificielle (IA) règlera tous nos problèmes, alors que chez d’autres elle inspire des propos apocalyptiques.

L’IA peut aider les journalistes à recueillir l’information, mais les « deepfake » et les simulateurs de voix capables de générer des segments audio crédibles, peuvent semer le doute sur l’authenticité d’un contenu et mettre la démocratie en danger.

Par contre certains politiciens brandissent le terme de « fake news » pour dénoncer les opinions adverses ou nier la réalité.

En outre, l’utilisation de l’IA pour générer des illustrations sur demande vole le travail des artistes, sans égard pour leur droit d’auteur.

Heureusement, l’IA ne parvient pas encore à se décider sur le nombre de doigts dans une main.

Les inscriptions au concours international de dessin éditorial sont ouvert!

Veuillez soumettre votre dessin à: https://worldpressfreedomcanada.ca/cartoon-submissions/

Miraee, Iranien résidant aux États-Unis, remporte un concours international de caricatures éditoriales

Le prix du concours international de caricature de LPC est attribué à Ali Miraee, caricaturiste iranien résidant aux États-Unis. Le prix consiste en un montant de 1,500$ .

Anne Darenne de France termine deuxième et Miguel Morales Madrigal de Cuba finit troisième. Le concours, sous la direction du caricaturiste du Droit, Guy Badeaux, a reçu 470 soumissions venant de 62 pays.

Marilena Nardi gagne le Concours international de dessin éditorial 2022

Quelque 443 candidatures ont été reçues dans le cadre du Concours international de dessin éditorial de Liberté de la presse Canada de cette année, dont le thème était « La culture du bannissement ».

Le premier prix est décerné à Mme Marilena Nardi de l’Italie. Première femme à remporter le prix World Press Cartoon à Caldas da Rainha, au Portugal, Mme Nardi avait déjà par le passé été couronnée lauréate du grand prix du Concours de dessin éditorial de Liberté de la presse Canada. Diplômée en sculpture, elle enseigne actuellement à l’Académie des Beaux-Arts de Venise. Mme Nardi a dessiné pour de nombreux périodiques, tels que Diario, Corriere della Sera, L’Antitempo et Il Fatto Quotidiano. Elle a récemment collaboré à l’hebdomadaire Left, ainsi qu’aux revues françaises Espoir, Zélium et Siné Madame.

La deuxième place revient à M. Patrick LaMontagne. Après avoir répondu à une annonce dans le journal de Banff Crag and Canyon en 1997, M. LaMontagne s’est soudainement retrouvé à dessiner des caricatures politiques sur une base hebdomadaire. En 2001, il a accepté un poste de caricaturiste politique dans le journal The Rocky Mountain Outlook, et est devenu la même année un caricaturiste indépendant à l’échelle nationale. En 2005, il était dessinateur caricaturiste, illustrateur et peintre numérique à temps plein, sans détenir aucune formation officielle en arts. M. LaMontagne vit à Canmore.

M. Tošo Borković de la Serbie occupe la troisième place. M. Borković a fait ses études à Ruma et à Sarajevo. Très tôt, il a entamé sa carrière comme dessinateur caricaturiste à temps plein dans le quotidien le plus populaire de la Serbie, Vecernjie Novosti, à Belgrade.

Il a collaboré avec de nombreuses revues et maisons d’édition en Serbie. Il a également réalisé des dessins pour une bande dessinée quotidienne pendant huit ans au début de sa carrière. Il a participé à de nombreux concours et festivals internationaux en Serbie dans
le cadre desquels il a reçu plus de 80 prix et reconnaissances. M. Borković vit à Belgrade.